A l’OGC Nice, les dirigeants Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier claquent la porte

45 301

Coup de tonnerre dans le ciel azuréen. Lors d’une conférence de presse commune, le président de l’OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, et son directeur général, Julien Fournier, ont annoncé, vendredi 11 janvier, leur départ en raison de désaccords avec les actionnaires majoritaires sino-américains du club. En poste depuis juillet 2011 à la tête des Aiglons, le tandem est en conflit avec les hommes d’affaires Chien Lee, Alex Zheng, spécialisés dans les secteurs de l’hôtellerie, du tourisme et de l’immobilier, ainsi que les investisseurs américains Paul Conway et Elliot Hayes.

En juin 2016, le quatuor avait racheté 80 % des parts de M. Rivère contre une vingtaine de millions d’euros. L’homme d’affaires niçois, qui a maintenant 61 ans, avait alors conservé 20 % des parts restantes ainsi que la gouvernance opérationnelle du club avec son bras droit, l’ex-secrétaire général de l’Olympique de Marseille et ancien dirigeant du Racing club de Strasbourg. Cela faisait plusieurs mois que le départ du binôme était pressenti à l’OGC Nice, où « une passation de pouvoirs en douceur » avait été évoquée dès la saison dernière.

En août 2018, Nice-Matin assurait d’ailleurs que les actionnaires sino-américains avaient failli précipiter la démission du tandem en exigeant « le remboursement d’un compte courant injecté au départ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.