Coupe de France : Rennes s’impose 3-0 face à Belfort

2 895 019

C’est la fin d’une belle histoire pour les amateurs de Belfort. Le club de 4e division, tombeur de Nancy (Ligue 2) et de Montpellier (Ligue 1) lors des tours précédents, s’est incliné 3-0 face à Rennes mardi 11 février, lors des quarts de finale de la Coupe de France.

Rennes, tenant du titre, a brillé par la précision de son jeu – 6 tirs cadrés parmi ses 13 tentatives, contre 2 sur 10 pour les Belfortains. Le premier but a été marqué par Raphinha à la 24e minute, suivi par M’Baye Niang à la 70e sur un penalty et par Siebatcheu à la 91e.

Malgré les trois divisions d’écart, la première frappe de la rencontre a été en faveur de Belfort, mais la tentative trop écrasée de Lucas Cuenin n’a pas inquiété Edouard Mendy (6e). Bien en place, Rennes n’a pas paniqué et a petit à petit pris l’ascendant sur les Francs-Comtois. Ainsi, sur sa première accélération, la formation bretonne est passée à deux doigts de l’ouverture du score : le capitaine d’un soir Hamari Traoré a délivré un centre en retrait pour Romain Del Castillo, dont le plat du pied est venu mourir au pied du poteau (19e).

Lyon-Marseille mercredi
La deuxième occasion a été la bonne pour les Rennais : sur le côté gauche, Del Castillo a distillé un long centre au point de penalty pour Raphinha, qui a repris de volée (0-1, 24e). Le Brésilien a ensuite tiré juste au-dessus (33e), puis Niang n’a pas réussi à contrôler le ballon dans la surface (45e+1). Dominés, les amateurs n’ont pas abdiqué pour autant, à l’image d’un tir pas assez appuyé de Mamadou Magassouba (29e) ou de deux coups francs d’Isaak Umbdenstock (36e) et Ludovic Saline (45e).

Après la mi-temps, le même scénario s’est répété entre des Belfortains qui ont joué crânement leur chance et une équipe de Rennes peu inquiétée. Raphinha, intenable, a failli tuer le suspense dès le retour des vestiaires, mais sa frappe s’est écrasée sur la barre transversale (53e). Belfort a répliqué sur un coup franc de Maxime Loichot repoussé du pied par Mendy (60e), puis une tête de Thomas Régnier juste au-dessus (63e). Entre-temps, Adrien Hunou avait perdu un face-à-face avec Eddy Ehlinger, qui a détourné in extremis son tir en corner pour maintenir les amateurs dans la partie (61e).

Le gardien franc-comtois a encore repoussé l’échéance magistralement devant Niang (69e) mais a finalement cédé sur un penalty tiré par l’ancien attaquant de l’AC Milan (0-2, 71e) et un tir à bout portant de Siebatcheu dans le temps additionnel (3-0, 90e+1).

Prochain choc très attendu de la Coupe de France : Lyon-Marseille, qui aura lieu mercredi à 21 heures. Rennes connaîtra son adversaire dans le dernier carré mercredi après le tirage au sort.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.