Le cloud gaming en vogue au salon du jeu vidéo E3 2019

45 042 191

Project Scarlett : console et serveur

Un coup médiatique de Microsoft, qui dévoilait le même jour la petite soeur de l’actuelle Xbox, surnommée Project Scarlett. Lors d’une conférence grand spectacle d’une heure et demie, les dirigeants du département jeux vidéos déroulent le pedigree de leur petite dernière : quatre fois plus puissante qu’une Xbox One X, sa console la plus puissante actuellement, 120 images par secondes, soit deux fois plus rapide qu’une télévision, ou encore technologie ray tracing, pour simuler la lumière avec plus de réalisme encore.

Project Scarlett ne sera pas accessible avant 2020, mais elle pourrait contribuer à changer le paysage du jeu vidéo car elle est la vitrine de xCloud, “nuage de données” conçu par Microsoft pour jouer à distance. L’une des avancées majeures de la console tient dans la réduction des délais de chargement, rendue possible par un nouveau type de disque dur SSD. Les contenus sont téléchargés plus rapidement et ils sont moins lourds en général.

Le cloud gaming est la dernière tendance du marché. Selon Ian Sherr, journaliste spécialisé pour le site Cnet.com“si le streaming est en vogue c’est notamment parce qu’on a la sensation qu’Internet est devenu suffisamment rapide [pour télécharger les contenus en live]_, en particulier avec l’arrivée de la toute récente 5G”. _

Orion, le Netflix du jeu vidéo

Ces dernières années, les éditeurs parient sur le jeu totalement dématérialisé, accessible n’importe où et sur plusieurs supports. L’un des pionniers du secteur s’appelle Orion. Il s’agit d’une plateforme produite par Bethesda destinée à améliorer les services de streaming existant. Le site fonctionne sur un mode similaire à celui de Netflix et nécessite très peu de bande passante. Il pourrait être intégré à Stadia, le service de Google et à xCloud, sans pour autant les concurrencer. Avec cette technologie, plus besoin d’attendre le chargement du jeu, selon la démonstration faite en directsur un portable, sur la scène du festival.

Chaque année, le E3 est une tribune pour les producteurs de consoles. Mais pour cette édition, rien à se mettre sous la dent du côté de Nintendo, qui attendra – très probablement, d’après les observateurs – l’année prochaine pour annoncer les dernières nouveautés concernant sa Nintendo Switch. Aucune annonce non plus de la part de Sony Playstation, qui boude le salon pour la première fois depuis 1995.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.